Posts Tagged ‘ex Bosquet’

53ème anniversaire de la mort du chahid Bouhassoun Boubekeur, guillotiné à la prison d’Oran un 05 décembre 1957

4 décembre 2010

Le chahid Bouhassoun Boubekeur est né le 21/07/1924 à Hadjadj (ex-Bosquet) W. de Mostaganem, fils de Mohamed Bouhassoun et de Fatma Hadjidj.

Le chahid se porte volontaire un 28/06/1957, pour exécuter Edmé De Jeanson, le maire tortionnaire de Bosquet(Hadjadj actuellement) qui a transformé sa ferme en centre de torture et sous le règne duquel se commettra le plus grand nombre de crimes contre la paysannerie algérienne de la région.

Le chahid trace son plan pour traquer le colon dans le centre-ville de Mostaganem. Au moment de l’acte, l’arme se bloque. Dans sa fuite Bouhassoun Boubekeur est neutralisé par les pieds noirs ameutés par le maire de Bosquet.

Le chahid est jugé et guillotiné le 05/12/1957 à la prison d’Oran. Le chahid Bouhassoun Boubekeur est enterré au carré des martyrs au cimetière d’Ain Baida d’Oran.

Le jour de l’attentat manqué plusieurs habitants de Bosquet sont enlevés et assassinés sans aucune autre forme de procès et restent des noms sans tombes :

-Le chahid Belghazi Abdelkader dit Kouider

-Le chahid Belouikrif Afif

-Le chahid Belghit Said

-Le chahid Boukhrissa Abdelkader

-Le chahid Bouhassoun Djelloul

-Le chahid Belghachem Abdelkader

De jeanson comme le reste des colons quittent l’Algérie en 1962. Ils auront accompli tous les forfaits couverts éhontément par l’armée française, première responsable de l’un des plus grands crimes contre l’humanité.

Lah yrahmou ou yarham jami3 chouhada

Publicités

48 eme anniversaire des crimes perpétrés par L’OAS dans notre région : le 07 mai 1962

7 mai 2010

Attentat de l’OAS le 7 mai 1962 :

A l’aube entre Sidi Belatar et Ain Tedeles, le véhicule commercial de Mahrez Mahi est attaqué par un groupe de l’OAS composé de 4 ultras originaires de Hadjadj ( ex-bosquet) – B.R (ex-Ouillis) et criblé de balles, ce dernier tombe au champ d’honneur avec son fils Afif et son ouvrier Hadouche tandis que son deuxième fils : Aek est gravement blessé.

Sur le même chemin de Ouled Younes, entre Sidi Belatar et B.R (ex-Ouillis) le véhicule de Bendani Hadj Youcef est mitraillée par le même groupe : la femme de Bendani née Bechikh aicha tombe au champ d’honneur, son fils Mohamed est gravement blesse, il décédera après indépendance.

Lah yarhamhom ou yarham chouhada elmouslimin

بسم الله الرحمن الرحيم { ولا تحسبن الذين قتلوا في سبيل الله أمواتا بل أحياء عند ربهم يرزقون